Entries tagged with “Marguerite Abouet”.


Enfin des BD intelligentes où l’Afrique (et les africains) ne servent pas uniquement de décors mais sont au centre du propos. Image Eric Warnauts.

Etienne Gendrin, Broit d’Asile, Éd. Les ronds dans l’O, 2011
Jeune dessinateur de BD, Etienne rencontre des demandeurs d’asile et des jeunes en difficulté au Foyer du jeune homme de Strasbourg géré par l’Armée du Salut et financé par la Région Alsace. Portraits émouvants de jeunes ayant fui leur pays en guerre pour certains, remplis d’espoir malgré tout. Mise en abîme d’un auteur de BD se servant de son expérience personnelle pour donner la parole à de jeunes garçons dont chaque histoire est bouleversante.
En savoir + et feuilleter l’album

.

Grégory Jarry , Otto T., Petite histoire des colonies françaises T 4 : La Françafrique, Éd. Flblb, 2011
La Françafrique n’existe pas, elle n’a jamais existé.
D’abord, qu’est-ce que ça voudrait dire la Françafrique ? Ça voudrait dire qu’après la décolonisation, dans le dos du peuple français, en dehors du champ démocratique, nos élites politiques auraient conservé des liens de sujétion avec nos anciennes colonies d’Afrique en plaçant à leur tête des présidents dévoués à leurs maîtres d’hier ?. Comment aurions-nous réussi un coup pareil ? Il aurait fallu plus que des bases militaires dans ces pays, plus que des Monsieur Afrique de l’Élysée, plus que des Elf, des COGEMA, des Bouygues et des Bob Denard pour faire la Françafrique.
Il aurait fallu un silence total et l’assentiment de toute la classe politique. La France est un pays libre, les journalistes, les universitaires, les associations, les juges et les artistes font un travail extraordinaire de contre-pouvoir qui empêche tout népotisme. Allons, soyez tranquilles, la Françafrique n’existe pas et elle n’existera jamais.
En savoir + et voir des extraits


Marguerite Abouet , Mathieu Sapin, Akissi T 2 : Super héros en plâtre, Éd. Gallimard, 2011
Véritable poil à gratter pour sa famille, Akissi est une petite fille effrontée et dégourdie, pas toujours animée des meilleurs intentions.
Avec son meilleur copain Edmond, elle songe à jeter un sort à leur maître d’école pour les venger d’une punition ; là voilà ensuite prête à tout pour que sa mère cesse de la coiffer, y compris à attraper des poux ! Mais quand Edmond se prend pour le super-héros Spectreman, Akissi se fait pour une fois la voix de la raison…

.

.

Laurence Baldetti Sébastien Floc’h , Nicolas Vial , Perle blanche T 2 : L’œuvre du serpent, Éd. Glénat, 2011
La fin d´un diptyque tonique et magique ! L’Afrique, XVIIe siècle.
Deux belles pirates élevées dans la magie vaudoue, Perle et Blanche, jouent les justicières contre le trafic d’esclaves. Leur ennemi de toujours, le Gouverneur, a décidé de se débarrasser une bonne fois pour toutes de ces empêcheuses de commercer en rond ! Il compte mener un procès public qui découragera tous les esprits séditieux. Mais c’est oublier un peu trop vite que les courageuses amies ont de nombreux alliés, parmi lesquels on compte bien sûr leur Mama et ses terribles sorts vaudous, mais aussi William, le jeune scientifique qui est en train de changer de camp, sous le charme de Blanche…Un diptyque à l’action et l’humour trépidants, mené par un Sébastien Floc’h, scénariste confirmé, et par Laurence Baldetti, une jeune dessinatrice à l’incroyable maturité.
En soir + et voir les premières planches

Collectif, Il était une fois…, Éd. Vizavi, 2011
Cet album fait suite à la conception et à la réalisation d’un premier album collectif de BD, intitulé « Congo 50″, réalisé par huit bédéistes congolais de l’Association partenaire d’AfriBD pour l’Afrique Centrale, « BD Kin Label », afin de célébrer à leur façon les cinquante ans d’indépendance de la République Démocratique du Congo.
Le succès populaire de « Congo 50″ aidant, AfriBD décida de monter un second projet d’album collectif, en collaboration avec son partenaire pour l’Océan Indien, le CroArt, basé à Maurice et animé par Thierry Permal associé à Evan Sohun, deux remarquables artistes qui consacrent leurs talents multiples à la promotion du « 9ème Art » dans leur île.
Scénariste et collaborateur d’AfriBD, Alain Brezault est allé à Maurice durant deux semaines, en juillet 2010, pour animer avec Thierry Permal et Evan Sohun un atelier de scénarisation, dans le but de concevoir collectivement la trame d’un scénario destiné à évoquer en plusieurs épisodes l’aventure parfois douloureuse du peuplement de l’ancienne « Ile de France ».
Cette histoire (qui se développe sur plusieurs siècles et s’achève dans un futur proche, par une mise en garde contre les méfaits éventuels d’une urbanisation galopante), devait avoir un fil conducteur suffisamment significatif et porteur d’un message consensuel à transmettre aux jeunes et aux moins jeunes générations.
En savoir +

Merwan Chabane, Fabien Bedouel, Maurin Defrance, Fabien Nury, L’or et le sang, T2 – L’or et le sang, Éd.12 Bis, 2010
Léon Matillo et Calixte de Prampéand rejoignent Tanger à bord de leur voilier, l’Arudj, chargé d’armes. Cette cargaison sera vendue aux combattants rifains qui livrent une guerre d’indépendance aux espagnols colonisateurs. Nos deux aventuriers, trafiquants à la petite semaine, vont se retrouver piégés par un prétendu combattant qui est à la solde de l’occupant.
Une fois emprisonnés ils retrouvent Ahmed, qui doit être fusillé. Léon et Calixte prennent les choses en mains et feront évader leur compagnon. Dès lors ils deviendront des héros de guerre indépendantiste. Mais l’aventure ne fait que commencer…
L’Or et le sang a reçu un accueil très élogieux à la parution du tome 1. Nominé à Angoulême, il consacre Fabien Nury comme l’un des tous meilleurs scénaristes actuels et nous a fait découvrir trois talents en devenir… Merwan Chabane et Fabien Bedouel au dessin et Maurin de France qui est à l’origine de cette fabuleuse histoire.
Découvrir l’album

Aleksic, Bruno Falba, Antichristus, T2 – Bonaparte, Éd. Soleil Productions (Secrets Du Vatican), 2010
Le voile se lève sur le voyage de Napoléon en Égypte.
1798 ap. J.-C. Bonaparte, l’ennemi de l’Église, veut prendre Alexandrie. Mais pourquoi ? Le chevalier Achard de Bonvouloir le suit contre ses convictions. S’il a pactisé avec l’Antéchrist, c’est pour mieux déjouer ses plans. Sa quête n’est pas sans danger. Ses alliés dévoilent en Égypte leur véritable visage. Les francs-maçons sont ici. La résistance musulmane s’organise. La flotte britannique rode. Que cherchent-t-ils ? L’or des Templiers, le pouvoir ou la mémoire du monde ? C’est ce que le chevalier Achard de Bonvouloir va tenter de découvrir.

Découvrir l’album


Jean-Christophe Chauzy, Anne Barrois, Bonne arrivée à Cotonou, Éd. Dargaud, 2010
Un personnage, nommé Charles, parisien et féru d’Afrique gagne un voyage/safari au Bénin. Il arrive de plein pied dans un univers qu’il a imaginé, recrée à partir d’images stéréotypées et découvre la réalité de l’Afrique et le fossé entre l’image rêvée et la réalité. Un voyage criblé de pièges et loufoque dans un décor luxuriant et animalier.
Kùabò ! C’est ainsi que l’on est accueilli à Cotonou où la langue fon est bien plus parlée que le français qui, pourtant, a valeur de langue officielle. Kùabò ! Bonne arrivée ! Quels mots réconfortants pour le yovo (l’étranger) qui y arrive pour la première fois, surpris par la moiteur de l’air et un brin angoissé dans l’attente de découvrir, après que son avion s’est posé de nuit, à quoi ressemblent les choses lorsqu’elles sont dans la lumière du jour ! (d’autres infos sur Bodoï)

Découvrir l’album

Mathieu Sapin, Marguerite Abouet, Akissi, T1 : Attaque de chats, Éd. Gallimard Bd, 2010
Pauvre Akissi ! Les chats du quartier la poursuivent pour lui prendre son poisson, son petit singe Boubou manque de finir à la casserole avec une bonne sauce graine, et elle n’est qu’un misérable margouillat aux yeux de son grand frère Fofana… Mais il en faudrait beaucoup plus pour décourager Akissi. Car cette petite fille-là est survitaminée, une aventurière, une championne du monde de la bêtise, un piment.
«Akissi est très dynamique et le lecteur s’attache très vite à elle. Ses petites aventures, contées sous forme de bandes dessinées, son toutes aussi drôles les unes que les autres». (Lire l’intégralité de l’article sur Livres-à-lire)

Découvrir l’album

Hippolyte, L’Afrique de papa, Éd. Des Bulles Dans L’océan, 2010
«Jusqu’en 1980, Saly était un village de pêcheurs au sud de Dakar. C’est aujourd’hui le plus grand centre touristique d’Afrique de l’Ouest.
En haute saison, plus de 20 000 personnes s’y retrouvent le long des plages. Soleil, mer, golf, quad… Saly attire aussi des retraités européens. L’un d’eux est le père ­d’Hippolyte. «Elle est pas belle la vie ?» lui demande-t-il. Le fils ne répond pas : il dessine, photographie et raconte «L’Afrique de papa». L’Afrique de Papa mêle subtilement BD traditionnelle et photographies. La grande force réside dans l’alliance des deux techniques qui se font écho, apportant une vraie force au propos». (Lire l’intégralité de l’article sur Weebulle )

Découvrir l’album