pPetit tour d’horizon des BD parues ces derniers mois. A ne pas manquer le très intéressant Dico de Christophe Cassiau-Haurie (image Piazzo)

congo

Hermann, Yves H., Retour au Congo, éd. Glenat, 2013
Le jeune journaliste Rémy Georget se trouve coincé dans un règlement de comptes lors d’un voyage au Congo. Une parodie très laborieuse dans le Congo Belge des années 20, par le duo Hermann père et fils.
L’histoire : Nous sommes en 1928, au sein de la rédaction du journal bruxellois Le Matin. Alfred Lambillon est mandaté par son boss pour couvrir le déplacement du roi des belges au Congo, une colonie du royaume. Un concours de circonstances va amener Rémy Georget, jeune journaliste dessinateur, à accompagner Lambillon. En effet, la veille, l’assassinat d’un dénommé Brancard débouche sur un article de journal, avec une photo montrant la victime aux cotés d’un dénommé Célestin Georget. Les deux hommes trônent en tenue coloniale devant la dépouille d’un magnifique lion, abattu au Congo en 1905. Intrigué, Rémy va enquêter au musée colonial de Tervuren dans la banlieue de Bruxelles, où le trophée figurant sur la photo est exposé. Célestin Georget est un oncle de Rémy, dont la famille avait dissimulé l’existence pour des raisons que le jeune homme ignore. Lorsque le conservateur du musée, un dénommé Albert Lingot, lui propose de remplacer au pied levé son secrétaire pour l’accompagner dans son voyage vers le Congo, Rémy n’hésite pas un instant. Mais dès les premières heures de la traversée, un complot va se nouer. Rémy se retrouve enfermé à fond de cale. C’est menottes au poignet qu’il débarque sur le sol africain…
Voir les premières planches

jardinN. Pitz, Les jardin du Congo, éd. La boîte à bulles, 2013
1940, les Allemands envahissent une Belgique neutre, sans véritable défense. Durant l’Occupation, comme de nombreux autres jeunes de Chimay, Yvon veut échapper aux camps de travail : il décide de se cacher dans la forêt. Hélas, les occupants ne quittent pas les lieux. Les semaines passent, puis les mois et les années… Au total, ce sont quatre interminables années qu’il va passer dans les bois à lutter contre la peur, la faim et la folie…
Lorsqu’il peut enfin sortir de son refuge, Yvon éprouve un besoin vital de changer d’air pour effacer ses cauchemars et se donner l’occasion de démarrer de plain pied sa vie d’adulte. Il prend donc le premier bateau en partance pour le Congo, la colonie belge si pleine de promesses.
Avec sa nature envoûtante et ses innombrables défis à relever, le Congo lui redonne peu à peu de l’assurance et lui permet de rattraper les années perdues. Mais dans une Afrique qui aspire irrémédiablement à son indépendance, Yvon parviendra-t-il à préserver cet équilibre de vie qu’il a trouvé à l’autre bout du monde ?
Voir les premières planches

gilJean-Charles Kraehn, Ballade africaine, éd. Glénat (Gil Saint André), 2013

Gil Saint André déploie son plan en Afrique pour tenter de démasquer les coupables du meurtre de la famille de Diane de Rochart-Haumont. Une fin un poil rocambolesque pour un triptyque divertissant.
L’histoire : Projeté à la tête du groupe GRH par la très belle Diane de Rochart-Haumont, Gil est envoyé en Afrique pour signer un accord commercial avec les autorités du Malaki Masso. Le président de ce pays d’Afrique sub-saharienne, assassiné quelques jours plus tôt, comptait sur cet engagement de production d’agro-carburants pour apporter la richesse à sa jeune démocratie. Mais ceux qui ont décimé la famille de Diane ont agi pour stopper le projet, tandis que la riche héritière est soupçonnée d’avoir assassiné son ex-boyfriend, dans des circonstances surprenantes. Arrivé sur place, accompagné des deux cousins Rochart-Haumont, Gil Saint André espère que le voyage va lui permettre de mettre à jour le rôle qu’ils ont joué dans les évènements. Mais rien sur place ne se passe comme prévu. La cousine Thècle le drague très ostensiblement, tout comme une jeune hôtesse de l’air embarquée à la dernière minute, sans oublier la call-girl de luxe arrivée dans les bagages de l’émissaire du gouvernement français. Gil garde intacts ses sentiments pour Diane, dont il ne peut croire la culpabilité. Le Monsieur Afrique tente de corrompre un futur candidat à la présidence, tandis que des envoyés de Singapour approchent son opposant. Les menaces et les jeux d’influence se croisent, jusqu’à ce qu’un évènement imprévu fasse tout basculer…
Voir les premières planches

dantesPierre Boisserie, Philippe Guillaume, Erik Juszezak, Le poison d’Ebène, éd. Dargaud (Dantès), 2013

Avec ce tome 1 de la 2e saison de Dantès, Pierre Boisserie, Philippe Guillaume et Erik Juszezak font planer la menace d’un nouveau scandale au-dessus de leur héros ; il est cette fois question de déchets toxiques envoyés en Afrique…?Dantès reprend en main ses affaires après avoir été blanchi de toute implication dans le scandale financier de la banque BGCI. Les activités de l’une des entreprises qu’il dirige, spécialisée dans le traitement des déchets et du recyclage énergétique, attirent son attention. Il est d’autant plus inquiet que, étant président du groupe, il serait immédiatement accusé si une affaire éclatait. Un autre scandale en perspective ? Dantès tient à découvrir la vérité ; il se rend, en compagnie d’Isaac, en Côte d’Ivoire, où la filiale suspecte développe ses activités. ?1er volet du deuxième cycle de Dantès, une BD aux allures de thriller pour dénoncer les grands scandales de notre société.
Voir les premières planches

dicoChristophe Cassiau-Haurie, Dictionnaire de la bande dessinée d’Afrique francophone, éd. L’Harmattan (Africultures), 2013

Ces dernières années, notamment avec la série Aya de Yopougon, la bande dessinée issue du continent africain fait de plus en plus parler d’elle en Europe. Etape essentielle dans la reconnaissance de ce courant artistique, ce dictionnaire, issu du projet AfriBD, rend compte de cette effervescence. Il est le témoin vivant de l’évolution et de la vitalité d’un art apparu il y a maintenant près de soixante-dix ans sur le continent.