Warning: include(/homepages/14/d218128377/htdocs/blog/wordpress/wp-content/themes/connections-reloaded1/functions.php): failed to open stream: Permission denied in /homepages/14/d218128377/htdocs/blog/wordpress/wp-settings.php on line 329

Warning: include(): Failed opening '/homepages/14/d218128377/htdocs/blog/wordpress/wp-content/themes/connections-reloaded1/functions.php' for inclusion (include_path='.:/usr/lib/php7.0') in /homepages/14/d218128377/htdocs/blog/wordpress/wp-settings.php on line 329
Eric Warnauts » opoto

Entries tagged with “Eric Warnauts”.


L’année commence bien : un nouvel album des amis Raives et Warnauts. Même si le (superbe) album n’est pas directement lié à l’Afrique, sa présence envoutante (p. 38) suffit amplement à mon bonheur, d’où sa place dans ce blog.

Éric Warnauts, Guy Raives, Les temps nouveaux : T 1, le retour, Éd. Le Lombard, 2011
Après huit ans passés au Congo belge, Thomas éprouve le mal du pays et revient dans ses Ardennes natales.
Mais revient-on jamais chez soi ? Alice, son amour de jeunesse, est maintenant la mère des enfants de son frère Charles. Et la Belgique de 1938, déchirée entre les rexistes pro-nazis de Léon Degrelle et ses querelles intestines, peine à se déterminer au sein de cette Europe trouble, agitée par les conquêtes hitlériennes et la guerre d’Espagne. Warnauts et Raives ouvrent une page sombre de l’Histoire, au prisme de la vie d’un village tout ce qu’il y a de plus tranquille… en apparence !
En savoir +

Lire un extrait

Le site des auteurs


Séraphin Kajiwami, Les diamants de Kamituga, Éd.  AAD, 2011
Lina, une jeune Congolaise de Bukavu, rend visite à sa maman Asha à l’hôpital, accompagnée de ses amis. Asha est atteinte du SIDA. Un souvenir apporté par sa fille la replonge soudain dans le passé et la conduit à parler de sa vie aux jeunes gens.
Elle leur raconte comment son mari, Mayele, longtemps sans emploi, a choisi de se faire engager dans la mine de coltan et de cassitérite de Kamituga pour subvenir aux besoins de sa famille. Là-bas, les tentations sont nombreuses. Lorsqu’il est impliqué dans une affaire de diamants, il s’enfuit et tente d’échapper aux militaires. Il rejoint finalement Bukavu, porteur, sans le savoir, du virus du SIDA.
Ce « thriller humanitaire », entre aventure et sensibilisation sur le virus du SIDA, nous offre un témoignage bouleversant sur le quotidien des habitants de la région des Grands Lacs.
En savoir +

Maryse Charles, Jean-François Charles,  Francis Carin, Ella Mahé, T 2,  Princesse des Sables, Éd. Glénat, 2011
Une grande saga romanesque au coeur de l’Égypte d´aujourd’hui et d’hier.
Ella Mahé se remet doucement du départ de ce mufle de Thomas Reilly. Après avoir pérégriné quelques jours en touriste, il est temps pour elle de se souvenir qu’elle est en Égypte à l’invitation du musée du Caire. Son conservateur, séduit par l’expertise française en matière de restauration de manuscrits anciens, la prie de se rendre à Ismaïlia, la perle du canal de Suez, pour apporter ses bons soins à une réserve précieuse d’ouvrages. Sur la route qui relie Le Caire à Ismaïlia, Ella Mahé est fascinée par les paysages traversés, comme si elle y avait vécu…Trois mois seulement après la sortie du premier tome, la saga Ella Mahé s’enrichit d’un deuxième volume, dessiné en partie par Jean-François Charles et cette fois accompagné de Francis Carin.
En savoir +

Du 3 au 5 décembre 2010, mairie du cinquième arrondissement de Paris : entrée libre

En 2010, 14 pays africains fêtent le cinquantième anniversaire de leur indépendance. Coïncidence, 1960 est également la date de naissance de la première bd publiée dans un pays du continent africain.
Depuis 50 ans, la bande dessinée a évolué en Afrique, acquérant ses lettres de noblesse à l’intérieur de ses frontières et exportant ses talents à travers les autres pays de la francophonie, en particulier la France.
Le salon propose un grand voyage à travers le continent avec une pléïade d’auteurs : Joëlle Ebongue, Barly Baruti, Pat Masioni, Éric Warnauts, Guy Raives, Jean-Philippe Stassen, Jean Dufaux, Umar Timol, Joël Salo…)

Entre autres réjouissances :
Deux expos :
– 50 années de bande dessinée en Afrique francophone
– « Africaricatures » (exposition numérique de travaux de caricaturistes africains)

Des rencontres débats :
– 50 ans de bande dessinée en Afrique, vendredi 3 décembre 14h00
– Regards croisés des auteurs africains et européens sur la bande dessinée, samedi 4 décembre 15h00
– Caricature et citoyenneté, la liberté d’expression par la bande dessinée, samedi 4 décembre 17h00
– Colonisation et décolonisation dans la bande dessinée, dimanche 5 décembre 15h00

En savoir + : Site web

A l’occasion de la sortie de deux albums chez Casterman voici un petit voyage dans le temps au Congo. Chez le même éditeur pour le même pays on trouve aussi une aventure de Tintin mais on en a déjà (beaucoup) trop parlé…

Éric Warnauts, Guy Raives, Liberty, Éd. Casterman (Univers d’auteurs), 2010
Kinshasa, 1974. La jeune Tshilanda, fille du chef de la sécurité d’un grand hôtel international de la capitale zaïroise, vient d’avoir seize ans. La petite fille s’est métamorphosée en une séduisante jeune femme qui attire tous les regards masculins. L’un de ces hommes, le très magnétique manager du groupe de James Brown, alors de passage au Zaïre, ne va faire qu’une bouchée de la naïve Tshilanda. La jeune fille est enceinte…Il faut la faire quitter le Zaïre, éviter le scandale. Deux hommes, attachés l’un et l’autre à Tshilanda, vont l’aider dans cette entreprise : Edouard, un diplomate français de Kinshasa, et Mike, un musicien noir américain de Harlem, ancien G.I. du Vietnam devenu le batteur de James Brown. Grâce à l’alliance improbable de ces deux personnages, Tshilanda obtient une green card lui permettant de partir pour les États-Unis, où elle accouche d’une petite fille. Elle l’appelle Liberty…
Découvrir les premières planches
Éric Warnauts, Guy Raives, Fleurs d’ébène, Éd. Casterman (Univers d’auteurs), 2007
Le Congo Belge, à la veille de l’indépendance. Dans un contexte de tensions et d’agitations politiques et sociales, Jean, fonctionnaire de police, l’esprit encore chahuté par le départ soudain de son épouse et de ses deux filles, s’efforce de faire la lumière sur le décès suspect d’un Noir – “un nègre”, comme on le dit couramment dans la petite communauté des colons blancs….
En savoir +: Fleurs d’ébène
Frédéric Bihel, Jean-François Charles, Maryse Charles, Africa Dreams T. 1: L’ombre du roi, Éd. Casterman (Univers d’auteurs), 2010
Fin du 19e siècle, Congo, province du Kivu.Un jeune séminariste, Paul Delisle, rejoint l’une des missions des « pères blancs », dans la région des Grands Lacs, pour y participer à l’effort d’évangélisation des populations. Mais son arrivée a un autre motif, plus secret : tenter de retrouver son père Augustin, un ancien chirurgien devenu planteur, colon prospère mais farouche misanthrope, volontairement reclus dans un isolement presque total. Paul rejoint bientôt l’immense domaine d’Augustin Delisle. Son arrivée coïncide avec un drame : le planteur est gravement blessé, une flèche plantée dans le dos.
Voir les premières planches :

Quoi de plus agréable que de commencer l’année avec un nouvel album d’Éric Warnauts et Guy Raives. L’album sera dans les librairie le 27 janvier 2010, j’y reviendrai… Mais avant tout les vœux des deux compères.

Voici les étapes de la création de la couverture et une petite présentation.

Éric Warnauts, Guy Raives, Liberty, Éd. Casterman (Univers d’auteurs), 2010
Kinshasa, 1974. La jeune Tshilanda, fille du chef de la sécurité d’un grand hôtel international de la capitale zaïroise, vient d’avoir seize ans. La petite fille s’est métamorphosée en une séduisante jeune femme qui attire tous les regards masculins. L’un de ces hommes, le très magnétique manager du groupe de James Brown, alors de passage au Zaïre, ne va faire qu’une bouchée de la naïve Tshilanda. La jeune fille est enceinte…
Il faut la faire quitter le Zaïre, éviter le scandale. Deux hommes, attachés l’un et l’autre à Tshilanda, vont l’aider dans cette entreprise : Édouard, un diplomate français de Kinshasa, et Mike, un musicien noir américain de Harlem, ancien G.I. du Vietnam devenu le batteur de James Brown. Grâce à l’alliance improbable de ces deux personnages, Tshilanda obtient une green card lui permettant de partir pour les États-Unis, où elle accouche d’une petite fille. Elle l’appelle Liberty…

En savoir + sur le blog ébauches

Colombie-Britannique, à l’extrême ouest du Canada, de nos jours. Shannon est aussi blonde et fine que Girl est brune et pulpeuse. Toutes les deux sont stripteaseuses et circulent de ville en ville, en louant leurs services au gré de leurs déplacements. Il y a de toute évidence une complicité réelle entre les deux jeunes femmes, mais aussi, enfouies en chacune d’elles, des blessures que l’on devine profondes. On apprendra bientôt que Girl, d’origine indienne, a un fiancé, Mike, mobilisé sur le front de la guerre en Irak, et qu’elle vit cette malchance de manière très conflictuelle. Quant à Shannon, elle semble mûrir un plan aussi secret qu’inquiétant, qui lui dicte le moindre de ses faits et gestes. Tout se met apparemment en place pour un drame annoncé… Le retour du tandem Warnauts et Raives au premier plan de l’actualité de la bande dessinée, avec ce one shot tendu, sensuel et prenant. Un sans faute.

Une planche de A cœur perdus

Interviou de Guy Raives et d’Eric Warnauts avec des crayonnés et de biens belles toiles.
En savoir plus sur
Guy Raives et Eric Warnauts et voir l’ensemble de leurs albums chez Casterman.