2O ans après sa disparition, Attilio Miccheluzzi est honoré par le festival d’Angoulême.

Attilio Micheluzzi, Bab-el-Mandeb, Éd. Mosquito, 2010

Égypte 1935, bruits de bottes autour du canal de Suez, les services secrets s’agitent : les Italiens sont sur le point d’envahir l’Éthiopie. En marge de la grande Histoire l’improbable rencontre entre un sergent-major anglais, une danseuse égyptienne, un révolutionnaire italien et une Lady raffinée…
Et les voilà traversant le désert pour livrer deux automitrailleuses aux guerriers du Négus.
Sur fond de tensions géopolitiques autour du canal de Suez, la valse des destins de quatre personnages en 1935, conduits à assurer une livraison d’armes en Abyssinie. Le choc de l’amour, de l’argent, de l’idéal politique et de la grande aventure, et le sens de la mise en scène de l’italien.

En savoir +

Lire un extrait